Dans un précédent article, je vous présentais la gamme mineure harmonique.

Aujourd’hui vous allez découvrir les modes qui en sont issus.

Cette gamme fait parti des quatre gammes de références, en ce sens qu’elles vont chacune, générer 7 modes.

Ils vous seront utiles pour composer, improviser et pour créer des liens entre accords et mélodie.

Comment trouver un mode ?

Si vous jouez la gamme en partant de sa première note, c’est le mode du premier degré.

En jouant la gamme à partir de sa deuxième note, vous allez trouver le mode du deuxième degré.

Faites de même pour chaque note et vous aurez en main 7 modes différents avec des spécificités et des couleurs propres.

En quelque sorte, la gamme mineure harmonique est la gamme mère et les modes sont ses enfants.

Pour se rendre compte des variations entre les modes, le plus simple et de les comparer à partir de la même note de départ.

Je vous conseille de le faire depuis de do, ça vous aideras ensuite pour la transposition.

Vous pouvez retrouver les modes de plusieurs manières j’en ai parlé dans cet article.

Je vais appliquer ici le système que je trouve le plus intéressant, qui est de toujours faire référence à la gamme majeure. Ainsi vous pourrez plus facilement souvenir des degrés qui ont été altérés. Cela permet aussi de comprendre la logique du mode.

Pour chaque mode vous pourrez visionner une vidéo qui vous permettra d’entendre diverses utilisations du mode.

Je vous invite à d’abord explorer par l’improvisation chaque mode, puis à chercher des contextes harmoniques qui se prêtent bien à leur emploi.

Mode éolien ♮7

Comparons alors la gamme mineure harmonique avec la gamme de do.

On peut repérer deux notes différentes. La troisième et la sixième sont abaissées d’un demi ton. 

Ce mode du premier degré s’appelle éolien ♮ 7

Il est surtout utilisé sur les accords de dominante sur tonique qui correspondra au chiffrage G7b9/C

Si vous avez déjà regardé la vidéo sur la gamme mineure harmonique, vous verrez que l’approche est très différente.

Mode locrien ♮6

Ici quatre degrés sont altérés : le deuxième, le troisième, le cinquième et le septième. Ils sont baissé d’un demi-ton.

Vous pouvez utiliser ce mode dans des ii V mineurs avec le chiffrage Cm7b513. Cette treizième pourra être à l’origine d’une montée chromatique.

Mode Ionien #5

Vous pouvez observer une seule altération sur le degré 5 qui est monté d’un demi-ton.

Il peut être joué sur un premier degré avec une fonction de dominante sur tonique. Il se chiffre CM7#5.

Mode dorien#4

Le troisième et le septième degré sont abaissés d’un demi-ton, tandis que le quatrième est monté d’un demi-ton. Vous pouvez l’utiliser comme tonique avec un chiffrage Cm7#11.

Mode phrygien♮3

Dans ce mode, le deuxième, le sixième et le septième degré sont abaissés d’un demi-ton. C’est un mode fréquemment utilisé comme dominante avec un chiffrage C7b9b13.

Mode lydien #2

Deux degrés sont montés : le deuxième et le quatrième. Vous pouvez l’utiliser comme tonique avec un chiffrage CM7#9 #11

Mode locrien b4bb7

Ce mode compte beaucoup d’altérations. Tous les degrés sont abaissés d’un demi-ton et le septième d’un ton entier.

Il pourrait être utilisé comme dominante, mais c’est plutôt rare. On le chiffre C° 7 ou Ab7b9/C.

Laisser un commentaire