« Une astuce impro par jour » est une série d’articles et de vidéos qui sont un journal d’inspirations pour improviser chaque jour. J’ai décidé de les partager quotidiennement avec vous. Ces astuces, ces outils, ces techniques, j’espère vous donneront envie d’improviser à votre tour. 

Vous le savez, le déconfinement c’est pour bientôt et avec lui le début des petits festivals de moins de 50 personnes ou peut-être moins de 10 personnes respectant une distance d’au moins 1 mètre comme nous l’a dit notre ministre de la culture. 

C’est donc une grande tournée de concert en solo qui s’annonce pour moi et j’ai décidé que ça serait des concerts de musiques improvisées. 

En gros je vais venir, sans savoir ce que je vais jouer, combien de temps va durer le concert et sans aucune certitude du résultat. 

Beau projet non ? Rien à préparer, pas de musiques à trouver, à composer ou à répéter. 

Dit comme ça, c’est un peu un job de rêve. 

En fait pas du tout, je vais vous révéler un grand secret.

Pratiquer chaque jour

Ce secret, c’est que l’improvisation ça se prépare. On n’est pas traversé par une musique qui viendrait s’exprimer à travers nous sans avoir rien fait avant. Non ça se mérite, ça s’entraine, ça se pratique, ça s’apprend. 

Et il y a une première chose à faire d’urgence quand on veut apprendre à improviser. 

C’est : improviser, improviser tous les jours. 

C’est facile de le dire mais ça l’est peut-être beaucoup moins de le mettre en pratique. 

Pourquoi ? 

Car on peut faire face à plusieurs difficultés. 

les 3 grandes difficultés de l’improvisation

Quelles sont ces 3 grandes difficultés que rencontrent tous les improvisateurs, toutes les improvisatrices, quel que soit leur niveau ? 

  1. On peut avoir du mal à se lancer, surtout quand c’est les premières fois. Mais même quand on a l’habitude, parfois ce n’est pas simple, car on va être assaillis de pensées qui ne vont pas nous aider, comme par exemple l’inquiétude de ne pas avoir d’idées ou de faire une impro inintéressante. Bref juger ce qu’on a pas encore fait. Je peux vous le dire, ce sont des pensées qui ne nous aident pas du tout.
  2. On peut avoir du mal à réaliser nos idées. La musique elle peut être dans notre tête, mais nos doigts ne veulent rien savoir, il vont systématiquement sur la mauvaise note au mauvais moment. C’est la grande frustration, on a tout simplement pas les moyens de nos ambitions. 
  3. On peut tourner en rond, manquer d’idées, avoir du mal à se renouveler. Et quand ça arrive ça nous met dans un état qui n’est pas du tout propice à improviser dans de bonnes conditions. 

Est-ce que ça vous parle? Est-ce que ce sont des difficultés qui se sont déjà présentées à vous ?

Dites-le-moi dans les commentaires, ça m’intéresse de connaitre vos ressentis et vos expériences à ce sujet

Faisant ce constat pour moi-même, j’ai décidé de me lancer un défi pour vous aider à résoudre ces 3 difficultés. 

Une astuce impro par jour

Ce défi c’est : créer un astuce impro par jour pendant 30 jours 

Ces astuces elles vont servir :

  • à vous lancer, par exemple grâce à une suite d’accords inspirante 
  • à nourrir vos improvisations en partant d’œuvres issues de plein de styles (jazz, pop, salsa, classique…)
  • à mieux connaitre le piano, par exemple en transposant des phrases musicales ou des positions d’accords en partant de notes différentes 
  • à explorer des modes de jeux pianistiques, par exemple en cherchant à garder un motif à la main gauche pendant que la main droite joue librement
  • à utiliser des systèmes pour inventer des phrases musicales ou des enchaînements d’accords inhabituels

Ainsi chaque jour on va travailler sur au moins une des difficultés de l’improvisation pour rendre l’acte d’improvisation plus naturel

Chaque jour donc je mettrai en ligne

  • une vidéo courte qui traite d’une des difficultés à résoudre avec des adaptations pour tous les niveaux
  • un article sur le blog qui donne plus de détail et qui contextualise ma proposition en vous parlant de mes influences

On fait ça ensemble ?

Je vous propose alors de me rejoindre dans ce défi, en prenant chaque jour un temps pour improviser et résoudre un peu plus ces difficultés dont je viens de parler.  

Alors, êtes-vous êtes prêt à improviser au moins une fois par jour et à utiliser ces astuces comme support ?

Ça pourrait être votre défi. 

Vous me suivez ? Oui ?

Alors, prenez cette habitude : chaque jour regardez la vidéo ou lisez l’article puis allez au piano et jouez, entraînez-vous, improvisez. 

Et n’oubliez pas, je proposerai à chaque fois différents niveaux d’intégration de l’astuce du jour. Prenez celle qui va bien pour vous. Peut-être que vous allez avoir d’autres idées. Profitez-en, utilisez-les notez-les, enregistrez-les pour les reprendre plus tard. 

Et même si l’astuce du jour ne vous convient pas ou qu’elle est trop complexe pour le moment. Ce n’est pas grave, prenez celle d’un jour précédent ou l’idée qui vous vient. L’important c’est d’abord de jouer tous les jours. 

Et en faisant ça vous allez beaucoup progresser, j’en suis persuadé,

Écoutez ce grand Philosophe

Pour conclure, j’aimerais paraphraser Nietzsche en vous disant que chaque jour où l’on n’a pas improvisé au moins une fois est un jour perdu. 

Nietzsche disait aussi une chose très importante : abonnez-vous à la chaine, likez, commentez et partagez 😉

À demain pour la première astuce. 

Cet article a 4 commentaires

  1. Angéline

    je découvre que tu es soutenu par Nietzsche en personne !!!! je suis mdr.

    1. Jean-Christophe

      Hihi, j’ai de bonne relations. Demain je crois que c’est Rachmaninoff qui sera convié 😉

  2. angéline

    alors j’ai écouté ta vidéo en entier, le truc c’est que c’est aussi beaucoup en regardant qu’on constate la différence de l’implication entre les deux fois ! on voit ton corps bouger, s’assouplir… je me suis dit que sans te voir j’aurais pu être sous le charme aussi de la première impro… peut-être !!!
    Bravo en tous cas, c’est chouette à suivre.
    ET j’ai trouvé un jeune pianiste en herbe à qui faire suivre, c’est le fils de copains qui vivent maintenant à Montauban, à suivre, je viens juste d’informer sa mère de ton projet avec l’enthousiasme qui me caractérise… j’ai bon espoir !! S’il te fait de la pub sur insta à ses potes… qui sait… 😉

    1. Jean-Christophe

      C’est vrai que le visuel change l’écoute. Je me suis posé la question de laisser le mouvement se faire ou pas pour offrir plus d’objectivité dans l’écoute. Et puis je me suis dis que l’intention modifie le son la musicalité de manière inconsciente et que ça se traduit forcement dans le corps et que je pouvais le laisser voir. Mais dans une prochaine vidéo, je pourrais ne garder que le son. Je retiens l’idée 😉
      Merci pour ton enthousiasme à faire suivre mes vidéos/articles ❤️

Laisser un commentaire