APPRENDRE À IMPROVISER AU PIANO

Prenez un moment pour vous projeter...

Cette situation, vous l’avez peut-être déjà expérimentée ou vous aimeriez la vivre.

Tu es là, avec ton instrument, peut-être le piano. Tu vas jouer un standard, une composition ou juste te laisser aller à ton inspiration, librement.

La première idée apparaît, tes doigts la transforment immédiatement en son, c’est facile, fluide.

Dans ta tête, il n’y a que cette mélodie : celle que tu entends sortir du piano. Elle est jouée instantanément.

Peut-être que tu es en groupe, en duo ou en trio avec basse et batterie. Tu écoutes la percussion qui te répond, tes idées se modifient et empruntent un chemin nouveau créé par cette interaction musicale.

Ton discours est toujours cohérent et construit, mais il est différent. La batterie l’a transformé, il est à la fois le tien et celui du groupe.

Soudain te vient l’envie de changer les accords. Tes mains en trouvent immédiatement la voie.

Que va faire la bassiste ? Elle est là, à l’écoute, elle suit ta proposition, mais te surprend par une note inattendue. Pas d’hésitation, tu es présent et réactif. Sans te poser de question, tu accompagnes son cheminement harmonique.

Vos regards se croisent avec amusement.

La pression monte, le solo se développe et prend de l’ampleur.

À la batterie, les rythmes deviennent difficiles à suivre, la percussion se lâche et pourrait te perdre. Cette fois pourtant, tout va bien, tu as laissé faire en confiance. Ton jeu s’est ajusté paisiblement. Ton esprit est serein alors que ça chauffe terriblement à l’extérieur.

Le pic d’énergie s’estompe, l’histoire musicale arrive à sa fin.

Inspiré, tu saisis une partie de la mélodie pour amener une conclusion douce et poétique.

Dans l’assistance, on se dit juste « Hey ça joue ! ».

Cette scène est idéale.

C’est celle qu’on a envie de vivre quand on improvise. Elle peut se transposer en solo, dans son salon, en public, au sein d’autres types de formations et dans des styles musicaux variés.

Quand ça se passe bien, ça se déroule toujours ainsi :

  • la musique est facile, riche, interactive, stimulante ;
  • les idées trouvent leur chemin vers l’instrument sans effort ;
  • les échanges avec le groupe sont vivants, fluides et amusants ;
  • il n’y a aucun discours intérieur qui commente, juge, analyse, paralyse : seule la musique est présente.

Pourquoi ça ne se passe pas toujours ainsi quand on improvise ?

Plusieurs raisons m’apparaissent.

Les obstacles naissent de la manière dont on a appris à improviser.

La plupart du temps, apprendre à improviser au piano ou sur un autre instrument de musique se fait par les systèmes, c’est-à-dire en utilisant les gammes, les modes et les accords. On cherche à jouer les notes qui « ne sonnent pas mal ». On est concentré sur le choix des notes sans être connecté à notre chant intérieur et à notre intention.

Certes, s’entraîner à jouer les modes et les accords est indispensable, mais c’est une erreur d’y consacrer beaucoup de temps quand le mécanisme d’improvisation n’est pas correctement intégré.

Dans cette situation, notre état interne n’est pas propice à la création. Très souvent, des pensées inadéquates viennent parasiter notre jeu, en particulier les pensées analytiques ou jugeantes.

En faisant cela au début de notre apprentissage, on s’installe dans un mode de fonctionnement qui n’est pas le bon :

  • on ne connecte pas l’oreille et l’instrument dans le bon sens ;
  • on n’arrive pas à lâcher prise et à avoir une écoute interactive avec les autres musiciens et musiciennes.

La conséquence est que cela s’entend, même chez des artistes confirmé·e.s. C’est assez simple à repérer, ils jouent bien, mais on s’ennuie. La technique n’est pas au service d’une histoire à raconter.

Ce mode de fonctionnement n’est pas facile à combattre mais, lorsque le déclic est fait, les progrès sont rapides.

Un autre problème réside dans la difficulté à jouer ce qu’on entend intérieurement. Pour y arriver, on doit avoir créé une relation oreille/note immédiate et qui va dans le bon sens. Il faut également développer des moyens techniques pour réaliser les idées.

C’est quelque chose qu’on repère assez facilement parmi les musicien.ne.s peu aguerri.e.s. Le discours est maladroit : les idées sont là, mais elles sont mal traduites à l’instrument. On trouve aussi cette problématique chez des artistes expérimenté·e.s. En fait, ça ne chante pas, les mélodies ne sont pas inspirantes. Celui ou celle qui écoute s’ennuie.

Ce problème est plus facile à surmonter lorsqu’on a une bonne méthode pour apprendre à improviser au piano et qu’on étudie avec organisation et continuité. En revanche, cela peut être long : c’est le travail de toute une vie (et cela pour tout le monde) ! Alors, quitte à y passer du temps, autant que celui-ci soit productif, non ?

Être accompagné sur la voie de l’improvisation

J’ai travaillé avec de nombreux élèves et tous les jours j’étudie les manières d’avancer et de faire avancer dans cette quête de l’improvisation.

J’ai conscience que, à certains moments, on ne sait plus comment s’y prendre, comment s’entraîner et repérer ce qui est vraiment important pour progresser. L’ampleur des éléments à assimiler en musique et à l’instrument peut être décourageant. On peut avoir l’impression de ne pas savoir par quel bout aborder cet apprentissage et quelle méthode utiliser pour progresser dans l’improvisation au piano.

Dans ces moments, on aurait besoin :

  • d’une oreille qui nous entendrait pour la première fois et qui pourrait mettre le doigt sur ce qui est vraiment important et urgent ;
  • d’une personne qui pourrait nous donner un but adapté à atteindre à court terme mais aussi les meilleurs moyens d’y parvenir;
  • en somme, d’un guide dans l’apprentissage de l’improvisation au piano.

Quand on débute en autodidacte, on peut aussi avoir besoin d’être (re)mis sur la bonne voie.

Ce travail et cette recherche me passionnent. C’est pourquoi je vous propose cette offre de coaching.

Ma vision du coaching en improvisation du piano

Le coaching, ce n’est pas un cours hebdomadaire dont on serait dépendant pour progresser. Il ne s’agit de fournir davantage de contenus de pure théorie sur l’improvisation au piano, ou d’apprendre des plans tout faits.

C’est un accompagnement ponctuel qui vous aide à avancer et à atteindre un but, quel que soit votre niveau.

Il permet de :

  • mettre en lumière vos besoins et votre difficulté majeure du moment ;
  • définir votre objectif et les étapes y menant ;
  • vous accompagner pendant votre progression.

À qui s’adresse l’accompagnement en improvisation musicale ?

  •  aux pianistes de tous niveaux dans la pratique instrumentale et celle de l’improvisation ;
  • aux autres instrumentistes et vocalistes qui veulent utiliser le piano pour s’accompagner ou développer leur oreille et leurs compétences harmoniques ;
  • aux autres instrumentistes et vocalistes qui veulent explorer des voies musicales différentes (dans ce cas, le coaching porte uniquement sur la musicalité et non sur la technique instrumentale).

Quels sont les avantages du coaching pour apprendre à improviser au piano ?

  • un rythme qui vous convient ;
  • un contenu personnalisé et orienté vers la résolution d’un problème ;
  • pas de contrainte géographique, vous pouvez rester chez vous ;
  • pas de contrainte temporelle, vous êtes libéré·e d’un rendez-vous hebdomadaire fixe ;
  • des supports vidéos pour reprendre les contenus autant de fois que nécessaire.

Comment apprendre à improviser au piano : mes offres de coaching

Voici les trois formules que je propose.

Coaching en direct (49€)

Les étapes :

  • vous m’envoyez en amont une de vos improvisations en audio ou en vidéo en me précisant ce que vous pensez être votre principale difficulté ;
  • j’écoute et j’analyse votre jeu et prépare notre séance ;
  • nous prenons un rendez-vous sur Zoom pour travailler ensemble (durée 45 minutes) : l’application vous donne accès à un écran sur lequel vous verrez un clavier et les notes que je joue avec une très bonne qualité de son ;
  • au terme de la séance, nous identifions un ou deux sujets clés et je vous donne des pistes précises de progression et des idées d’exercices d’improvisation au piano ;
  • vous recevrez l’enregistrement vidéo de la séance juste après.

Coaching Plus (99€)

Il comprend les mêmes éléments que le « Coaching en direct », ainsi que :

  • des vidéos de pratique que j’enregistre spécialement pour vous, accompagnées de supports écrits ou au format midi si nécessaire ;
  • chaque semaine pendant un mois, un programme de travail avec les supports correspondants (4 programmes en tout) ;
  • à la fin du mois, un bilan par téléphone de 15 minutes.

Coaching Premium (149€)

Il comprend les mêmes éléments que le « Coaching Plus », ainsi qu’un suivi plus poussé :

  • chaque semaine, vous m’envoyez un audio ou une vidéo d’une de vos improvisations ;
  • j’affine votre programme hebdomadaire en fonction de vos progrès ;
  • je vous ouvre un espace de discussion privé via What’s App, ce qui vous permet d’obtenir de l’aide et/ou de poser des questions sur le programme.

À l’issue de ces coaching, vous aurez acquis un bagage qui vous permettra de mieux savoir comment improviser au piano, que ce soit en jazz, en blues, en musique classique et dans tous les genres musicaux.

Tenté.e ? Vous êtes décidé.e à apprendre à improviser au piano pour laisser s’exprimer votre sensibilité musicale ? Laissez-moi vos coordonnées afin que je puisse vous contacter. Nous pourrons ainsi échanger, je répondrai à toutes vos questions et nous mettrons en place un accompagnement personnalisé adapté à votre profil.

Contactez-moi pour progresser dans cette pratique musicale si enrichissante !